ACHETER ET VENDRE SON VÉHICULE EN AUSTRALIE

L’Australie possède un système administratif relativement proche de la France. Lorsque vous achetez une voiture, il est donc obligatoire de respecter un certain nombre d’étapes avant de pouvoir partir serein en road-trip.

Bon à savoir : contrairement à la France, chaque grande région d’Australie possède ses propres plaques d’immatriculation, ce qui implique des étapes administratives différentes pour transférer un véhicule. En plus de conseils applicables à toute l’Australie, notre article traite spécifiquement de l’achat/vente d’un véhicule immatriculé dans le Western Australia, région favorite de nombreux backpackers pour acheter ou vendre leur petit hôtel à quatre roues.

Vous pourrez constater que le processus d’achat en WA est plus simple que dans d’autres états australiens, notamment car il n’est pas obligatoire de réaliser un contrôle technique lorsque le véhicule possède une licence (registration) en cours de validité. Il est donc important de connaître également les principaux points de vérification à cocher lors d’une visite et d’un essai.

Enfin, avant même d’essayer un véhicule ou de le faire contrôler dans un garage, il sera nécessaire de simplement vous questionner sur le type de road-trip que vous prévoyez. Cela influencera directement le type de véhicule sur lequel vous allez engager plusieurs milliers de dollars australiens !

Cet article a donc pour vocation de vous aider à faire le bon choix dans la jungle australienne des annonces de vente. Un bon choix qui nous l’espérons vous permettra de peu dépenser en entretien mécanique, et de revendre convenablement votre véhicule dans quelques mois.

Quel véhicule pour quel road-trip ? 

Globalement, le marché de l’occasion offre la possibilité d’acquérir trois types de véhicule pour faire un road trip de façon plus ou moins confortable : le break, le van, et le 4×4 (ou 4WD pour Four Wheel Drive). Bien évidemment, en théorie, n’importe quel véhicule peut faire l’affaire en emportant une tente et le matériel adéquat dans le coffre. Nous ne nous attarderons pas sur cette option, après avoir constaté durant notre séjour en Western Australia qu’un véhicule aménagé offrait beaucoup plus de liberté de mouvement et de confort. Chaque type de véhicule offre ses propres avantages et inconvénients.

Le break : intéressant pour les budgets serrés car les prix moyens pour un véhicule correct sont en général inférieurs à un van ou un 4×4. Un break offre par ailleurs un coût au quotidien assez faible (entretien, essence) et un confort global de conduite pouvant être supérieur à un van. En revanche les possibilités d’aménagement sont limitées par rapport à la taille du véhicule, et il pourrait être difficile de caser toutes vos affaires ou l’ensemble du matériel nécessaire à un long road-trip.

Le van :  offre certainement les meilleures possibilités d’aménagement et de rangement, il pourrait être le candidat idéal si vous ne souhaitez pas vous éterniser en Western Australia et partir faire le tour de l’Australie par exemple. Il convient néanmoins de garder à l’esprit que ce n’est pas le véhicule routier par excellence, et qu’il pourrait offrir moins de confort de conduite et d’équipements qu’un break ou un 4×4. Si vous avez un peu de temps devant vous en arrivant en Australie, pourquoi ne pas acheter un van « vierge » et aménager la partie arrière vous-mêmes ? Un bon aménagement augmente le confort du voyage et peut permettre de revendre le véhicule plus vite par la suite. Les possibilités de off-road sont limitées mais légèrement supérieures à un break, car la position du van est plus élevée sur la route.

Le 4×4 : plus cher à l’achat qu’un break ou un van, c’est le type de véhicule qui offre le plus de polyvalence et qui permet de visiter le plus grand nombre d’espaces naturels en Australie, notamment en Western Australia où les parcs naturels sont parfois difficiles d’accès sans véhicule tout-terrain. En revanche un 4×4 est plus cher en entretien et consomme plus (environ 14L au 100 pour notre Toyota Prado sur toute la durée du road-trip), et l’espace est plus réduit que dans un van. Certains véhicules sont vendus avec une roof tent qui peut être une bonne alternative pour libérer de l’espace à l’intérieur. Le confort de conduite est globalement supérieur à un van ou un break, ce qui n’est pas négligeable lorsqu’on peut faire des journées de plus de 10h de route…

Nous conseillons de concentrer vos recherches sur les modèles suivants : Toyota Landcruiser et Prado, Nissan Patrol et Pathfinder. Ils font partie des modèles les plus vendus en Australie (donc plus de pièces détachées disponibles en cas de réparations) et disposent d’un espace suffisant pour réaliser un aménagement correct (un lit double rentre parfaitement par exemple).

fullsizeoutput_965

Vous l’aurez compris, tout est affaire de budget et des lieux que vous souhaiterez visiter en Australie. Nous avons choisi un 4×4 par confort et volonté de visiter les parcs nationaux du Western Australia, mais notre choix aurait sans doute été différent si nous voulions aller directement à Sydney et remonter la East Coast. En bonus voici quelques photos de l’aménagement de notre 4×4 qui pourront peut-être vous donner un peu d’inspiration.

fullsizeoutput_86cfullsizeoutput_966fullsizeoutput_91afullsizeoutput_8abfullsizeoutput_969fullsizeoutput_96afullsizeoutput_91bfullsizeoutput_91e

 

Choisir son véhicule et s’assurer de son bon état général 

Les deux principaux sites internet de vente de véhicules sont Gumtree et Car Sales (où nous avons trouvé notre 4×4). Les groupes Facebook fleurissent également d’annonces lorsque les backpackers repartent d’Australie. Vous pourrez également constater que les australiens (particulièrement dans le Western Australia) adorent les engins motorisés et qu’il existe par conséquent de très nombreux revendeurs professionnels de véhicules d’occasion.

À ce stade, nos conseils sont simples. Tout d’abord, privilégiez les vendeurs particuliers australiens qui présenteront souvent un carnet d’entretien complet et un engin propre (point important si vous voulez aménager l’intérieur). En cas d’intérêt pour un véhicule de backpackers, soyez un peu plus attentif à l’historique du véhicule et à son état général. Enfin, évitez les revendeurs professionnels, qui proposent globalement des prix plus élevés et dont la véracité des propos est parfois plus difficile à évaluer.

Le premier essai de votre potentiel nouveau véhicule peut se révéler déstabilisant au regard du nombre de points à contrôler sur le plan mécanique, conduite, électrique, confort et fonctionnement global…

Un seul mot d’ordre : simplifiez-vous les choses et évitez les maux de tête post-achat. Nous vous conseillons dans un premier temps de regarder cette vidéo, réalisée par Gaël Gourdel, mécanicien qui réside à Perth et que nous avions contacté via Facebook pour obtenir quelques conseils.

Si ce premier essai s’est bien déroulé, il est maintenant temps de faire contrôler le véhicule dans un garage de confiance. Si vous ne voulez retenir qu’un seul conseil c’est le moment : faites un mechanical check avant de faire une proposition à un vendeur. Par ailleurs, convenez d’un prix avec le vendeur avant le mechanical check, pour éviter toute incompréhension par la suite.

Si vous achetez un véhicule dans la région de Perth, nous vous conseillons de vous rendre chez Performance Automatic Service, à Fremantle. Le directeur Jeremy est très pro, et le garage réalise un contrôle avant achat gratuit et des réparations à tarif raisonnable si nécessaire. Globalement, essayez de vous rendre dans un garage recommandé (amis, avis Google, groupes Facebook), et comptez au maximum $80 pour un mechanical check complet.

Si le véhicule sort du contrôle sans anomalies ou réparations à prévoir, il ne vous reste plus qu’à contrôler que le prix proposé par le vendeur correspond à la réalité du marché. Comparez avec des modèles similaires, c’est à dire ayant les mêmes : année de mise en circulation, kilométrages, options…

Des réparations à prévoir ne sont pas forcément une mauvaise nouvelle. Le véhicule vous paraît toujours intéressant ? Faites réaliser un devis le plus précis possible des réparations à prévoir par le garage, puis retournez voir le vendeur. Cela sera un appui considérable pour négocier. A titre d’exemple, nous avons pu réduire le prix de notre 4×4 d’environ $1000, ce qui correspondait aux réparations à prévoir. Et nous l’avons très bien revendu ! 

La négociation fait dans tous les cas partie du processus de vente, n’hésitez pas à prendre un moment plus ou moins long de réflexion avant de faire une offre. La précipitation est souvent peu récompensée…

Le processus d’achat d’un véhicule 

La bible du processus d’achat/vente est tout simplement le site internet du département du transport en Western Australia. La possibilité de créer un compte en ligne pour transférer le véhicule est réservée aux conducteurs australiens donc il vous faudra malheureusement passer par des formulaires papiers.

L’achat d’un véhicule immatriculé en Western Australia, sur le plan administratif, doit respecter les étapes suivantes :

 1 – Après avoir vérifié que le véhicule n’est pas gagé via ce lien, complétez le formulaire MR9 avec le vendeur. Attention à bien indiquer une adresse située dans le Western Australia au moment de l’achat pour que votre dossier ne soit pas refusé. Si vous n’en avez pas, il suffit simplement de trouver l’adresse d’une auberge ou d’un hôtel à Perth par exemple. Vous pourrez par la suite changer simplement votre adresse postale via cette page internet.

Bon à savoir : vous verrez sur le formulaire qu’il faut indiquer le ‘selling price’ (prix de vente) et la ‘dutiable value’ (valeur taxable). Cette dernière correspond à la valeur nette du véhicule sans les divers accessoires et équipements supplémentaires. N’hésitez donc pas à indiquer une valeur taxable plus faible que le prix de vente pour gagner quelques dollars sur les frais de transfert. Dans notre cas, nous avons réduit la dutiable value de 1000$ car le véhicule était bien équipé.

2 – Vérifier que le véhicule est bien équipé d’un immobiliser, dispositif électronique antivol obligatoire en Western Australia. C’est généralement le cas mais pensez-y pour ne pas avoir de mauvaise surprise. Ensuite complétez ce formulaire, qu’il faudra joindre à votre dossier.

3 – L’étape la plus douloureuse… il faut payer le vendeur ! Cash ou virement, selon vos préférences. En cas de virement, vous pouvez communiquer immédiatement une preuve de transfert au vendeur, à télécharger sur l’espace client internet de votre banque.

4 – Effectuer le transfert du véhicule avec l’ensemble des formulaires demandés : MR9 (Change of Ownership), VL191 (Immobiliser), et VL186 (Proof of Identity).  N’oubliez pas votre passeport ! Le plus simple est de vous rendre dans un bureau de poste, en 10 minutes le transfert sera validé et payé. La liste complète des bureaux de poste et du département du transport est disponible ici. Le calcul des frais de transfert est disponible ici.

Revendre son véhicule au meilleur prix

Prévoyez du temps pour effectuer la vente et trouver votre acheteur. Nous avons par exemple mis un peu plus d’un mois pour vendre notre 4×4 à un prix correct. En fonction de la saison et de la ville où vous vous trouverez pour la vente, la vente pourra être beaucoup plus rapide… ou plus longue !

Nettoyez à fond votre véhicule, et lorsqu’un acheteur potentiel vous contacte, assurez-vous que son budget correspond à votre prix de vente, cela évitera à tout le monde de perdre du temps ou de se lancer dans une négociation interminable. Essayez de garder en tête les points forts et les points faibles du véhicule, pour maximiser le prix et pour répondre aux objections des acheteurs.

Concernant le processus de vente d’un véhicule immatriculé en Western Australia c’est très simple. Il suffit de remplir le fameux formulaire MR9 avec le vendeur, d’être payé, et d’envoyer votre partie (premier feuillet vert) au département du transport. La procédure complète est disponible ici.

Derniers conseils

Les véhicules immatriculés en Western Australia sont assurés au tiers. Comme en France, il est possible de prendre une assurance tous-risques (comprehensive insurance), notamment si vous prévoyez de beaucoup rouler ou si le prix de votre véhicule est relativement élevé. Nous avions choisi AAMI, beaucoup moins cher que notre banque australienne.

Lorsque vous cherchez à évaluer si le prix d’un véhicule est juste, n’oubliez pas de prendre en compte la durée de  »rego«  » ou  »registration » restante. En effet, comme pour les anciennes vignettes en France, un véhicule immatriculé en Australie doit être enregistré. Il est possible de renouveler cet enregistrement via ce lien (ou chez un agent du Département du Transport) sur une période allant de 3 à 12 mois, et le coût n’est pas négligeable ! Un véhicule avec une « rego encore valable 6 mois par exemple aura donc forcément plus de valeur que si il faut la renouveler dans 15 jours…

fullsizeoutput_92f

Avant de prendre la route, prévoyez un kit de base pour ne pas être immobilisé dès le premier problème venu :

  • lors de l’achat, vérifiez la présence et le bon état de la roue de secours et du cric ;
  • embarquez de l’huile (le garagiste  vous indiquera quel type d’huile), du liquide de refroidissement (coolant), et un set de clés outils basiques (basic spanners).

Il est compliqué de se passer de climatisation durant la saison chaude, surtout si vous achetez un véhicule sans vitres teintées UV, pensez donc à vérifier le fonctionnement du système de climatisation avant de partir et à éventuellement faire une révision/recharge dans un garage.

Si comme nous, vous décidez de dormir sur un bon matelas dans votre voiture, van, 4×4… pensez à acheter des moustiquaires pour vitres arrières. C’est inconnu en France, mais c’est très utile en Australie, car ça permet de rouler et de dormir avec les vitres ouvertes sans avoir la crainte de découvrir un animal plus ou moins gros sous la couette au réveil !

De très nombreux kangourous, wallabies, et autres animaux sont tués par des véhicules tout au long de l’année en Australie, c’est d’ailleurs un des points qui nous a marqué lors de notre traversée du Nullarbor. La présence d’un pare buffle sur le véhicule que vous achèterez n’est donc pas anecdotique, et pourra peut-être sauver votre moteur, ou vous-même. A ce propos, ce lien et ce lien proposent des conseils relatifs aux passages des animaux sur les routes australiennes. Très utile à lire avant de prendre la route. Ne conduisez pas la nuit en dehors des agglomérations, restez attentifs, utilisez votre klaxon, et portez assistance aux animaux blessés.

fullsizeoutput_940

Nous espérons que ce guide vous sera utile et vous permettra de profiter plus sereinement de votre séjour en Australie. Un voyage de ce type est forcément fait de très bons moments et de bonnes galères, le but étant de réduire au maximum les imprévus et les baisses de régime des voyageurs. Si vous souhaitez ajoutez des informations à ce guide ou nous demander des conseils supplémentaires, n’hésitez pas à nous contacter !

IMG_8889

Laura & Leo.


Liens

Gumtree : www.gumtree.com.au

Car Sales : www.carsales.com.au

Département du Transport Western Australia : www.transport.wa.gov.au

AAMI Assurances : www.aami.com.au

Driving Tips in Australia : www.thelanddownunder.com.au

Renouvellement de la license online.transport.wa.gov.au

3 commentaires

  1. Leo – We continue to appreciate the Land Cruiser you sold us. It’s nice knowing it will take us wherever we want to go, which means, weather permitting at the time we’re there, Gibbs River Road. We’re currently in Port Hedland, and will be in Broome in another day. We hope all is well with you in Melbourne!

    Aimé par 1 personne

    1. Hello guys! Thank you for the update. It’s good to know that your road trip is going well. We just googled the Gabs River Road and it looks very nice, red dust everywhere, so australian! Don’t forget to close the windows 😉 . We are leaving Melbourne in two weeks. We miss travelling too much, and we just can’t wait to continue our round trip through Vietnam, Bali, New Zealand, and USA!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s